Le Trek des 3000 de l’Ubaye

Trekking avec ascencion des plus hauts sommets de haute ubaye, dépassant les 3000 mètres. Massif sauvage et authentique.
REF : RA11
Randonnée Accompagnée
6 Jours
Durée
Niveau
Gîte/refuge (dortoir)
Séjour itinérant
SANS Transfert bagages
à partir de 670€
Réserver

trekking en haute ubaye avec accompagnateur vers les sommets de 3000 mètres

Située entre les Parcs du Queyras et du Mercantour, la haute vallée de l'Ubaye semble avoir été "oubliée". Elle est restée très sauvage et authentique.

Les rares hameaux ne sont habités que par une unique famille.

Chaque jour, nous gravirons un sommet de 3000 m ou plus dans une ambiance « haute montagne », mais sans aucune escalade.

Voir diaporama

Album photos


Infos générales


Randonnée semi-itinérante : vous dormez dans 3 hébergements différents.

Type d’hébergement : gîtes et refuge (1 nuit) confortables.

Prestations : pension complète ; tout compris.

Portage : les 4 premiers jours, vous porterez dans votre sac à dos uniquement vos affaires de la journée.
Le reste de vos bagages sera acheminé par minibus entre les hébergements.
Les 2 derniers jours, vous porterez dans le sac à dos vos affaires pour la journée ainsi que le nécessaire pour la nuit en refuge.

Groupe : 3 à 9 participants.

Encadrement : accompagnateur en montagne diplômé d’état.

Rendez-vous et Séparation : gare SNCF de Mont-Dauphin-Guillestre Eygliers (05) à 08h30. Séparation au même endroit à 17h00.

 

------------------------------------------------------

Séjours similaires : Trek des 3000 du Queyras  /  Haute Route Cerces-Clarée

Jour par jour


Jour 1 :
La Mortice (3169 m) - Basse Rua (1750 m)

Rdv à la gare de Mt-Dauphin. Transfert (40 mn) à la cabane des Couniets (2200 m), vers le col de Vars. Au terme d’une petite montée à travers les alpages, pour « s’échauffer », nous voici sur la crête des Couniets (2600 m). Magnifique vue sur les sommets enneigés des Ecrins (4103 m) et le sommet de la Mortice. Un sentier en balcon, pénètre dans Réserve Naturelle du Val d'Escreins (Parc régional du Queyras) et conduit au col de Serenne (2674 m). Un peu plus haut, le lac turquoise des 9 couleurs, dans son écrin de rochers roses, est un havre de paix. C’est le point de départ de l’ascension de la Mortice, superbe sommet débonnaire et désertique, royaume des rochers. A mi- ascension se trouve un «glacio-névé» souterrain, à 132m au fond d'un gouffre. Une colonie de bouquetins a élu domicile sur le versant sud de la Mortice depuis quelques années. Nous descendons ensuite par les alpages du vallon Laugier, paradis des marmottes, pour rejoindre le refuge de Basse-Rua. Nuit en refuge.
Temps de marche : 6h00 / M : 970 m - D : 1420 m.

Jour 2 :
Pointe d’Escreins (3038 m) - Maljasset (1900 m)

Nous remontons tranquillement le long du tumultueux torrent du Rif Bel, à l’ombre des pins à crochet, dans un paysage de Toundra. Après cette mise en jambe, la pente s’infléchie et nous remontons les alpages du vallon suspendu de la Selette. Puis un couloir, raide et étroit, nous ouvre les portes de la haute montagne. L’itinéraire remonte progressivement en s’insinuant à travers les éboulis pour arriver au col des Houerts (2871 m), puis à la Pointe d’Escreins. Panorama fabuleux sur les Pics de la Font Sancte (3385 m) et des Houerts (3235 m), dans un décor « dolomitique ». Nous descendons ensuite par le grand lac Verts et le sauvage vallon des Houerts pour arriver aux bords de l’Ubaye (1724 m). Nous remontons enfin le long de cette dernière pour arriver à Maljasset, « au bout du monde » … Nuit en gîte.
Temps de marche : 6h40 / M : 1470 m - D : 1315 m.

Jour 3 :
Tête de Gandin (3155 m)

Randonnée en aller-retour depuis Maljasset.
Nous remontons tranquillement l’Ubaye jusqu’au Plan de Parouart, écosystème marécageux varié et d’une rare beauté. Le sentier remonte ensuite, plus raide, le long du torrent de Chabrière et le traverse a gué pour rejoindre une cabane de bergers. A partir de là, l’itinéraire, hors sentier, remonte le vallon sauvage de la Gavie jusqu’à un verrou glaciaire. Un couloir traverse cette petite falaise pour déboucher sur un replat (cirque glaciaire) au fond duquel se trouve un lac asséché. L’itinéraire suit ensuite la crête pour arriver à la Tête de Gandin ou Punta del Vallone en Italien ; nous sommes en effet sur la frontière avec le Piémont Italien. La vue s’étend sur toutes les Alpes Françaises et Italiennes. Le retour s’effectue par le vallon multicolore (roches vertes, ocres, noires …) de la Bouteille. Nuit en gîte.
Temps de marche : 6h00 / M et D : 1255 m.

Jour 4 :
Tête du Rissace (2965 m)

Randonnée en aller-retour depuis Maljasset.
Depuis le Plan de Parouart, l’itinéraire remonte, hors sentier, jusqu’au col Albert (2846 m). Nous suivons ensuite la large crête jusqu’au Longet, ou Tête du Rissace. La vue est spectaculaire sur les massifs de la Font Sancte (et le lac St Anne), du Chambeyron et des Ecrins. Nous poursuivons ensuite par la crête jusqu’au col de Clausis (2785 m) et redescendons, hors sentier, au plan de Parouart. Nuit en gîte.
Temps de marche : 5h40 / M et D : 1065 m.

Jour 5 :
Tête de la Fréma (3151 m) - refuge du Chambeyron (2626 m)

Nous remontons le tumultueux torrent de Mary jusqu’à la bergerie supérieure. Le sentier s’insinue ensuite dans une falaise (verrou glaciaire) pour rejoindre les lacs de Marinet, superbes miroirs où se reflètent les aiguilles (3412 m) et glaciers (fossiles) de Chambeyron. Nous remontons ensuite au fond du cirque glaciaire, au col de Marinet (2787 m) pour passer en Italie (Piémont). L’ascension du col de Ciaslaras (2973 m), courte mais raide, nous ouvre les portes du vallon de l’Infernetto. Nous traversons ce vallon sauvage pour réaliser l’ascension, courte mais raide, du col de l’Infernetto (2783 m). Un sentier en balcon nous conduit ensuite au fond du vallon de Stroppia. Nous nous trouvons au cœur d’un immense cirque glaciaire, sur les rives d’un lac, au pied des falaises du Brec de Chambeyron (3389 m). L’ascension du col de la Gypière (2927 m) puis de la Tête de la Fréma (en option) est courte et facile. Du sommet, panorama fabuleux sur le vaste lac des 9 couleurs où se mirent les Aiguilles de Chambeyron. Le sentier descend, en France, en serpentant entre de petits lacs, au fond d’un vallon glaciaire, jusqu’au refuge du Chambeyron. Ce dernier est situé dans un décor grandiose, au bord du lac Premier, juste au pied du Brec de Chambeyron. Nuit en refuge.
Temps de marche : 6h40 / M : 1415 m - D : 690 m.
(+ 200 m de M et D et 1h de marche si ascension de la Tête de la Fréma)

Jour 6 :
Pointe d’Aval (3320 m) - le Pont Voûté (1660 m)

Le sentier monte jusqu’au au Pas de la Souvagea (2889 m). Puis nous suivons une trace dans les pierriers de l’immense pente débonnaire qui conduit au sommet de la Pointe d’Aval. La face nord de la Pointe est une falaise de 200 m qui surplombe les glaciers (fossiles) de Chauvet. Du sommet, superbe vue sur l’Aiguille de Chambeyron, toute proche et qui ne nous domine que de 92 m. Le lac des 9 couleurs scintille, juste sous la face nord du Brec de Chambeyron. On aperçoit également le Mont Viso (3841 m) et le massif des Ecrins (4103 m). Du Pas de la Souvagea nous descendons par le vallon d’Aval jusqu’au bord de l’Ubaye. Transfert (45 mn) et séparation à la gare de Mont-Dauphin.
Temps de marche : 6h00 / M : 694 m - D : 1660 m.

Dates & prix


Dates à venir

RETROUVEZ-NOUS
sur les réseaux sociaux