Nature et patrimoine

Découverte des richesses naturelles et humaines du Parc National : glaciers, lacs, cascades, chamois, marmottes
REF : RA15
Randonnée Accompagnée
6 Jours
Durée
Niveau
Gîte/refuge (dortoir)
En étoile
SANS Transfert bagages
à partir de 695€
Réserver

rando trekking à la découverte de la nature et du patrimoine du par des ecrins

Le Parc des Ecrins est le plus vaste Parc National Français. C’est le domaine de la haute montagne, avec des sommets prestigieux de l’Alpinisme : le mont Pelvoux, la barre des  Ecrins, la Meije …

Au départ d’un gîte accueillant de la Vallouise, nous randonnerons au cœur de ce paradis sauvage, à la  découverte d'une nature riche et préservée. Nous rencontrerons également des « gens d'ici » qui nous feront partager leur culture, leur histoire et leurs activités montagnardes.  vidéo

Album photos


Infos générales


Randonnée en Etoile : vous logez pendant toute la durée du séjour dans le même hébergement et effectuez des randonnées à la journée à partir de cet hébergement. Une nuit en refuge.

Type d’hébergement : hôtel familial, ou en gîte confortable.

Portage : les jours 2 et 3 vous porterez dans le sac à dos vos affaires pour la journée ainsi que le nécessaire pour la nuit et la toilette ; le refuge de Dormillouse n’étant pas accessible en voiture. Tous les autres jours vous porterez dans votre sac à dos uniquement vos affaires de la journée.

Groupe : 4 à 12 participants.

Encadrement : accompagnateur en montagne diplômé d’état.

Rendez-vous et Séparation : gare SNCF de l’Argentière-les-Ecrins à 8h30. Séparation au même endroit à 16h30.

Jour par jour


Localiser sur carte (Séjour RA15)

Jour 1 (Lundi) :
Les Vigneaux (1120 m) - Refuge du Glacier Blanc (2542 m)

Rdv à la gare de l’Argentière-les-Ecrins. Court transfert (10 mn) et installation rapide à notre camp de base, dans le petit village des Vigneaux, en Vallouise, aux portes de la haute montagne. Court transfert au Pré de Mme Carle (1874 m). Randonnée de mise en jambe le long du glacier Blanc jusqu’au refuge du même nom. Nous toucherons du doigt un géant de glace, au cœur de la zone centrale du Parc National, dominés par de hautes montagnes : Mont Pelvoux (3943 m) et Barre des Ecrins (4103 m). L’occasion d’aborder l’histoire de l'alpinisme local. Observation de plantes des régions glaciaires et de marmottes (Parfois de chamois). On notera également le travail des glaciers : les empreintes qu’ils ont laissées, leur formation, leur évolution. Au retour, rencontre probable avec un garde-moniteur au point-info du Parc. On y trouve aussi des maquettes illustrant l'évolution du glacier Blanc à travers les âges. Sur le chemin du retour, visite de la fabrique de la Fromagerie des Ecrins. Retour et nuit au gîte.

Temps de marche : 4h00 / M et D : 670 m.

Jour 2 (mardi) :
Les Aujards (1570 m) -  Dormillouse (1730 m)

Transfert (35 mn) sous le col d’Anon, aux Aujards, d’où nous avons une vue superbe sur les vallées de Freissinières et de la Durance. Nous empruntons ensuite un très ancien sentier, aujourd’hui oublié, qui reliait des hameaux perdus dans la montagne qui servirent de refuge aux Vaudois (Protestants). On a peine à croire que des dizaines de familles vécurent aussi haut et isolées dans la montagne. Nous remontons ainsi la vallée de Freissinières par un itinéraire en balcon, à 700 m au-dessus du torrent de la Biaysse. L’autre versant de la vallée est plus austère avec ses falaises de de 1000 mètres de haut. C’est dans cet univers de haute montagne et une ambiance de bout du monde que se trouve le petit village de Dormillouse, havre de paix et de silence, accessible uniquement à pieds. Nuit en refuge. vidéo

Temps de marche : 3h40 / M : 500 m - D : 340 m.

Jour 3 (mercredi) :
Lacs Palluel (2472 m) et Faravel - Les vigneaux

Au petit matin, nous montons à travers la fraîcheur du mélézin par un beau sentier qui monte progressivement pour rejoindre les alpages et les marmottes. Le lac Palluel, d’origine glaciaire, est situé au pied du Grand Pinier (3117 m), dans un vaste cirque d’altitude. Nous traversons ensuite un plateau rocheux, couverts de centaines de cairns (monticules de pierres) pour arriver au grand lac Faravel, alimenté par un petit glacier fossile. On descend ensuite par le vallon du Pont de Fer pour rejoindre le fond de la vallée (1450 m). Transfert (35 mn) et nuit en gîte aux Vigneaux.

Temps de marche : 4h40 / M : 742 m - D : 1022 m.

Jour 4 (jeudi) :
Hameau de Bouchier (1500 m)

Ce village d’altitude est habité toute l’année, malgré sont accès peu aisé. Il est situé  sur un petit plateau, sous les contreforts du Pic de Montbrison (2818 m), une des plus grandes falaises calcaire des Alpes. Peut-être aurons-nous la chance d'apercevoir l'Aigle Royal qui y niche. Bouchier est habité depuis l’antiquité, car sur le passage d’une ancienne voie romaine et d'un chemin de Compostelle. Autrefois très "populeux", il compta jusqu'à 300 âmes vivant en totale autarcie, exploitant toutes les ressources du sol, jusqu'à la « houille" briançonnaise et pratiquant la culture traditionnelle de montagne. L'occasion d'évoquer ici la vie des montagnards d'autrefois. La végétation ce cet adret calcaire (Lavande, forêt de pins) dégage un parfum de Provence. En soirée, dîner dans un gîte du hameau. Le gérant du gîte est également astronome amateur et il nous initiera à l'observation des étoiles depuis son observatoire, sous un des cieux les plus purs de France. Retour aux Vigneaux, à pied, à la lueur des lampes frontales, ou en minibus, selon les conditions physiques ou météo. Nuit au gîte.

Temps de marche : 4h00 / M et D : 400 m.

Jour 5 (Vendredi) :
Vallon de Clapouse (2200 m)

Court transfert (10 mn) à Ailefroide (1500 m), haut lieu de l’alpinisme dans les Ecrins, juste au pied du Mont Pelvoux (3943 m). Nous remontons le long du tumultueux torrent de Celse Nière, à travers la fraicheur de la forêt de mélèzes. Puis nous traversons le torrent sur une passerelle pour remonter le vallon de Clapouse. Hors des sentiers battus, ce coin sauvage est habité par de nombreux chamois.Nous jouissons alors d’un panorama grandiose sur les hautes montagnes alentours (Avoisinant les 4000 m) et leurs glaciers suspendus. Le profond silence n’est troublé que par le murmure des torrents et cascades. La haute montagne est propice à la contemplation et au recueillement. Sur la route du retour, visite de la Maison du Parc National des Ecrins, à Vallouise. Retour et nuit au gîte.

Temps de marche : 4h00 / M et D : 700 m.

Jour 6 (Samedi) :
Vallon de Narreyroux  (1700 m)

Rando vers un hameau d'estive de Puy St Vincent, aux traditionnels chalets d'alpage. Jusqu’aux années 60 des familles y passaient l'été pour garder les troupeaux. Un peu plus haut (2150 m), de belles cascades et une rencontre avec le berger. En fin de d'après-midi, visite commentée de la Maison du Miel, avec Laurence et Jean Paul, 2 apiculteurs passionnés. Retour au gîte et transfert à la gare de l’Argentière-les-Ecrins.

Temps de marche : 4h00 / M et D : 500 m.

Dates & prix


Dates à venir

RETROUVEZ-NOUS
sur les réseaux sociaux